Bouton_retour_accueil_blog

 

 

 L'île d'Oléron et ses environs de la Charente-Maritime, à la fin de l'hiver. Les couleurs sont encore sombres, l'humidité est palpable, les couleurs se fondent dans les brumes de l'aube et ne se réchauffent qu'au soir. Le pays se prépare, dans le silence, aux invasions de l'été.

Photos prises avec un Canon EOS 550D, équipé d'un zoom transtandard Sigma f:3.5/18-250 et d'un flash Metz Mecablitz 58 AF-2. Quelques effets HDR ont été obtenus avec Photomatix et EasyHDR Pro. Les vues des installations ostréicoles ont été prises à l'aube, le reste en fin d'après-midi.

Cliquer pour voir les photos dans une meilleure résolution sur flickr


Le port de pêche de La Cotinière au crépuscule

Ol_ron_hiver_2011__245_

Ol_ron_hiver_2011__246_

Ol_ron_hiver_2011__3_

Ol_ron_hiver_2011__140_

Ol_ron_hiver_2011__130_

 

Le port ostréicole du Château et la citadelle de Vauban à l'aube

Ol_ron_hiver_2011__183_

Ol_ron_hiver_2011__180_

Ol_ron_hiver_2011__185_

Ol_ron_hiver_2011__190_

Ol_ron_hiver_2011__191_

Ol_ron_hiver_2011__192_

Ol_ron_hiver_2011__193_

Ol_ron_hiver_2011__188_

Ol_ron_hiver_2011__179_

Ol_ron_hiver_2011__184_

Ol_ron_hiver_2011__182_

Ol_ron_hiver_2011__181_

Ol_ron_hiver_2011__400_

Ol_ron_hiver_2011__187_

Ol_ron_hiver_2011__186_

 

Les installations ostréicoles du port du Château

Ol_ron_hiver_2011__197_

Ol_ron_hiver_2011__198_

Ol_ron_hiver_2011__199_

Ol_ron_hiver_2011__200_

 

Le viaduc de trois kilomètres inauguré en 1966 et ses environs

Ol_ron_hiver_2011__194_

Ol_ron_hiver_2011__195_

Ol_ron_hiver_2011__196_

Ol_ron_hiver_2011__147_

Ol_ron_hiver_2011__151_

Ol_ron_hiver_2011__153_
Le fort Louvois, au Chapus. Accessible par une chaussée submersible.

Ol_ron_hiver_2011__148_
Le port ostréicole du Chapus, face à l'île d'Oléron.

Ol_ron_hiver_2011__152_

Ol_ron_hiver_2011__155_

 

La pointe de Chassiron, le phare, les brisants, la balise d'Antioche

Ol_ron_hiver_2011__1_

Ol_ron_hiver_2011__134_

Ol_ron_hiver_2011__132_

Ol_ron_hiver_2011__136_

Ol_ron_hiver_2011__133_

Ol_ron_hiver_2011__137_

 

Les installations ostréicoles de la Baudissière

Ol_ron_hiver_2011__202_

Ol_ron_hiver_2011__207_

Ol_ron_hiver_2011__201_

Ol_ron_hiver_2011__203_

Ol_ron_hiver_2011__206_

Ol_ron_hiver_2011__204_

Ol_ron_hiver_2011__209_

Ol_ron_hiver_2011__208_

Ol_ron_hiver_2011__210_

 

Saint-Trojan, La Giraudière, Vert-Bois : une plage de dix kilomètres

(les derniers vestiges du Mur de l'Atlantique ont été arrachés à la dune
par la tempête Xinthia, le 28 février 2010)

Ol_ron_hiver_2011__231_

Ol_ron_hiver_2011__230_

Ol_ron_hiver_2011__237_

Ol_ron_hiver_2011__236_

Ol_ron_hiver_2011__238_

Ol_ron_hiver_2011__232_

Ol_ron_hiver_2011__233_

Ol_ron_hiver_2011__234_

 

Saint-Pierre : la Lanterne des Morts (XIème siècle)

Ol_ron_hiver_2011__218_
Ce monument, érigé au Moyen-Age au milieu d'un cimetière, portait une lanterne
allumée en permanence. On en trouve plusieurs autres en Saintonge,
mais celui-là est le plus beau par la finesse de ses lignes élancées.

 

Saint-Georges : l'église romane

(prises de vue en pose longue avec éclairs de flash)

Ol_ron_hiver_2011__131_
Le village de Saint-Georges fut l'une des résidences favorites d'Aliénor, reine de France, puis d'Angleterre,
duchesse d'Aquitaine (1122-1204), épouse de Louis VII de France, puis d'Henri II d'Angleterre.
Elle y promulga les Rôles d'Oléron, qui furent la base du droit maritime international pendant plusieurs siècles.
Aliénor d'Aquitaine est inhumée à l'abbaye de Fontevraud (Maine-et-Loire),
au côté de son fils, le roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion.

 

Le port de plaisance de Boyardville

Ol_ron_hiver_2011__141_
La construction d'un fort sur la Longe de Boyard est entreprise dès le Consulat, en 1801. Il s'agit d'édifier
sur ce haut fond, s'étendant entre l'île d'Oléron et celle d'Aix, une fortification permettant de croiser
les batteries d'artillerie, entre les deux îles, pour la protection du port de guerre de Rochefort. Les travaux,
plusieurs fois interrompus, s'achèvent en 1857, sous le Second Empire. A cette époque, la portée des canons
devient suffisante pour enlever toute utilité à cet ouvrage, qui deviendra une prison, puis sera abandonné.
Le Fort Boyard, restauré, sert aujourd'hui de plateau de tournage à une célèbre émission de télévision.
Le petit port de Boyardville fut créé comme base de départ de l'édification du fort, d'où son nom.

Ol_ron_hiver_2011__142_

 

Fleurs de la fin février : mimosas et pétales divers

Ol_ron_hiver_2011__213_

Ol_ron_hiver_2011__211_

Ol_ron_hiver_2011__216_

Ol_ron_hiver_2011__227_

Ol_ron_hiver_2011__221_

 

Les marais d'Arceau

Ol_ron_hiver_2011__240_
Le hameau d'Arceau a vu naître Pierre Bergé, mécène notamment d'Yves Saint-Laurent, qui fit sa scolarité primaire
au bourg de Saint-Pierre, l'un des deux chefs-lieux de canton de l'île et siège de la baronnie de Bonnemie.

IMG_5314_DxO

IMG_5322_DxO

 

Et aux alentours...

Royan

Ol_ron_hiver_2011__145_

Ol_ron_hiver_2011__146_

 

Embouchure de la Charente : carrelet à Port-des-Barques

Ol_ron_hiver_2011__162_

 

Voir aussi...

Le sujet sur la CharenteCharente_hiver_2011__3_

 

Bouton_retour_accueil_blogBouton_remonter_page